Se déplacer à vélo : quelles sont les règles ?

Se déplacer à vélo : quelles sont les règles ?

Aujourd’hui de plus en plus de personnes décident de se déplacer quotidiennement à vélo. En effet ce mode de transport à de nombreux atouts ! Il est écologique, économique et permet de pratiquer une activité physique. Même s’il ne s’agit pas d’un mode de déplacement motorisé, se déplacer à vélo sur la voie publique oblige au respect de règles. Quelles sont ces règles ? Les vélos sont-ils soumis au code de la route ? Découvrez les principales obligations du cycliste au sein de cet article !

Les règles d’équipement de tout bon cycliste

Il est prévu un certain nombre de règles qui permettent à toute personne de se déplacer à vélo en toute sécurité. Certains équipements sont en effet obligatoires.

Bien s’équiper soi-même et son passager

Les équipements suivants sont obligatoires :

  • Le casque : il doit être sur la tête de toute personne de moins de 12 ans. Cette règle vaut pour le conducteur du vélo, mais aussi pour son passager. Ce casque doit être correctement attaché. Il doit impérativement être homologué.
  • Le gilet : En dehors des agglomérations et lorsque la visibilité est mauvaise (de nuit, par temps de pluie, lorsque la luminosité est faible) il est obligatoire. Il s’agit de votre magnifique gilet jaune ou orange fluo. On l’appelle aussi « gilet de haute visibilité » et il doit être, lui aussi, homologué.

Bien équiper son vélo

Les équipements du vélo sont plus nombreux que ceux du cycliste. En effet, un vélo bien équipé c’est un vélo sécurisé et sécurisant !

Les équipements suivants sont obligatoires :

  • Un bon éclairage : Pour voir et être vu les vélos doivent disposer d’éclairages. D’abord, il faut penser à équiper son vélo de catadioptres. Ce sont des éléments rétroréfléchissant permettant d’être mieux vu par les autres usagers de la route. Ils doivent être rouges à l’arrière, blancs ou jaunes devant, orange sur les côtés et sur les pédales. Il convient également de s’équiper de feux pour voir la chaussée. Un feu doit être mis à l’avant et un feu à l’arrière.
  • Une sonnette : C’est un équipement obligatoire également. Il faut que le son de la sonnette soit entendu à, au moins, 50 mètres.
  • De bons freins : Pensez à vérifier vos freins avant et arrières. C’est un élément essentiel de la sécurité pour vous et ceux qui partagent la voie publique avec vous. 

Le respect des règles de circulation aussi pour les vélos

Comment être un parfait cycliste ?

Tout comme les voitures et les piétons, les vélos doivent respecter la signalisation lorsqu’ils se déplacent sur la voie publique. Ils sont donc dans l’obligation de respecter les feux, les stops, les limitations de vitesse. Pour les feux tricolores il existe cependant certaines exceptions. Celles-ci sont signalées par un panneau triangulaire sur lequel figure un vélo et une flèche jaune. Ce panneau indique que le cycliste n’est pas dans l’obligation de s’arrêter au feu tricolore. Il doit cependant céder la priorité aux autres usagers. Cela n’est valable que pour la direction indiquée par la flèche figurant sur le panneau.

Le conducteur de vélo doit également respecter les zones dans lesquelles il circule. Si une piste cyclable existe dans la rue qu’il emprunte, il a l’obligation de l’utiliser.

Il faut évidemment respecter le sens de circulation. Il est largement conseillé de se serrer à droite sur la voie afin de s’assurer une sécurité optimale.

Quelles sont les sanctions ?

Il faut savoir qu’une infraction à vélo ne pourra jamais être sanctionnée par un retrait de point sur votre permis de conduire. Les sanctions associées au non-respect sont donc des amendes forfaitaires.

Rappelez vous qu’il existe 4 classes de contraventions. Chacune de ces classes est associée à un montant maximal pouvant être appliqué.

Pour reprendre ce dont nous avons parlé plus haut, voici quelques exemples :

  •  Le non-port du casque peut être sanctionné par une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros.
  • Comme pour le casque, le non-respect de la règle de port obligatoire d’un gilet est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 150 euros.
  • Une amande allant jusqu’à 38 euros peut être adressée aux personnes ne respectant pas les obligations d’éclairage.
  • De même, l’absence de sonnette conforme est sanctionnée par une amande de 38 euros.

Pour veiller au respect  des droits et des libertés de chacun, l’association Des Droits et des Lois a pour ambition de défendre l’accès aux droits et dispose d’un réseau d’avocats partenaires en Droit routier.

Photo de couverture : fr.freepik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.